19/11/2007 - Hygiène & commodités au Népal - Everest

Lors d'une discussion avec mon médecin pour préparer notre départ au Népal, plus particulièrement au sujet des petits désagréments et des gestes quotidiens d'hygiène et de commodités, ce dernier m'a précisé que l'hygiène était finalement une invention du 20ème siècle, devenue pratique courante au milieu du 20ème siècle à partir des années 1960 avec la reconstruction et le rajeunissement de l'habitat.

Effectivement à l'aube du 21ème siècle, mes souvenirs de petite fille sont très précis quant à mes séjours chez mes grands parents dans les années 1960 ! Les toilettes étaient dans une cabane au fond du jardin, avec des "romans-photos" en noir et blanc qui servaient de papier hygiénique. La toilette du matin se faisait à l'aide d'une cuvette dans l'évier de la cuisine. Et le bain hebdomadaire dans la lessiveuse, le samedi après-midi ! Non ce n'est pas de la préhistoire.

 

Pour la cuisine, la même cuvette servait parfois, bien sûr bien rincée à l'eau froide, car l'eau chaude sortait de la bouilloire toujours placée sur un coin de la cuisinière au du poêle. Aujourd'hui, nous avons tous une salle de bains, avec douche, baignoire, parfois double lavabos, l'eau courante (chaude & froide, mitigée...) tout est astiqué, javellisé, confort aseptisé d'occidental.

 

Aussi lors de ce séjour au Népal, nous avons fait un bon en arrière. Bien que le froid et parfois les longues marches en altitude nous semblaient être la difficulté principale de ce trek, et bien non : le plus difficile était le manque d'hygiène !

 

A moins de n'être pas curieux, nous aurions pu éviter de visiter les cuisines (ce qui est en principe proscrit dans le boudhisme),  ne pas insister sur la question de l'entretien de la vaisselle et la manière de cuisiner (mais nous aimons goûter les spécialités). Passés ces détails finalement "peu importants", il restait quand même la question de la toilette et de l'élimination des déchets corporels. Marcher durant 5 à 7 heures c'est bien pour le corps, pour l'esprit, mais une petite douche après la transpiration….. Manger pour conserver la "pêche" et restituer les réserves perdues, c'est excellent mais ensuite il faut éliminer les toxines…

 

Alors voici un petit aperçu des commodités au Népal. Attention des images peuvent choquer les âmes sensibles, et encore, vous n'avez pas tous les détails !

 

Il faut savoir qu'au Népal il n'existe pas d'assainissement des eaux usées. L'évacuation se fait directement dans les égouts, dont le réseau est plus ou moins géré, sinon de grands caniveaux couverts ou non courent le long des troittoirs. L'eau courante arrive au robinet dans les hôtels et logements des quartiers résidentiels et surtout très occidentalisés : Thamel et Lazimpat, où l'on trouve les hôtels et restaurants internationaux, les ambassades, les banques, le Palais présidentiel, etc...

Dans les autres quartiers de Kathmandu et sa périphérie, ce sont des puits, des fontaines ou des bassins qui approvisionnent les habitats en eau ainsi qu'à Bhaktapur. 

kathmandou

La vaisselle s'effectue directement à côté du puits, ici dans une rue de Bakthapur

Dans une rue de Bakthapur

Après la vaisselle, c'est la toilette

Bhaktapur

A Pashupatinath, la Bagmati, rivière sacrée près des bûchers de crémation, est le lieu où l'on purifie les morts, mais aussi on y fait la toilette des vivants et des animaux.

Pashupatinath

 

Sur les treks bien sûr tout est rudimentaire et aménagé pour les touristes, on pourrait dire "bricoler". Au-dessus de 3 000 mètres, le pittoresque est présent aussi bien pour la cuisine que pour les commodités.

 

A la montagne, l'approvisionnement en eau se fait soit à un robinet aménagé sommairement, soit directement au tuyau qu'on laisse couler en permanence pour l'eau ne gèle pas. L'eau provient directement de la montagne : source, torrent, fonte de glaciers.

Khumjung

 

 

Pour la cuisine, selon l'altitude on trouve différentes sortes de cuisine. En-dessous de 3 000 mètres, à cette altitude il ne fait encore très froid, dans la journée la cuisine se prépare à l'extérieur, dans une cabane rustique aérée, cela évite d'être enfumé.

Ghat

 

Mais une cuisine existe à l'intérieur des maisons, car le temps est souvent à la pluie.

 

Cuisine d'intérieur

 

Un four arrondi en argile est posé sur le sol, il possède un orifice sur le devant pour y introduire le petit bois et un ou deux trous au sommet pour faire bouillir l'eau pour le thé. 

Cuisine

 

Au-dessus de 4 000 mètres, c'est le domaine du vent et de la neige, la cuisine est fermée car les températures avoisinent plus souvent le négatif.

 

Gokyo

 

En général la cuisine fait également épicerie, pour le coca, la bière, le papier toilettes, les petites douceurs (toblerone, bounty...)

 

C'est sur la route qui relie Lukla à Namche Bazar, à Ghat que nous avons découvert les premiers WC du parcours, tout à fait convenables avec fermeture pour l'intimité, évacuation directe dans le sous-sol, un tas de feuilles et une petite balayette permet de recouvrir ce qu'on laisse tomber.

 

Ghat

 

Ce tronçon du parcours étant très fréquenté, il y a beaucoup de lodges sur le chemin, et certains propriétaires rivalise d'originalité. Ici à Monjo, on découbre un grand sens de l'esthétisme et de la décoration

 

Monjo

 

Dans les lodges, on trouve très souvent un lavabo, avec ou sans eau !

Lukla

Un WC de nuit, pas toujours très fréquentable avec au mieux une chasse d'eau, au pire un seau d'eau glacée et un broc. Et aussi la cabane au fond de la cours : si il y a une cour !

Gokyo

 

Dans les parks à yaks, au bord du chemin

 

Lobuche

 

finalement choisir la solution "plein air" pour les moins frileux et les ciels sont tellement étoilés c'est mieux qu'un bouquin !

 

Pour la douche, il y a une cabine extérieure prévue, et parfois de l'eau chaude (solaire, au gaz ou poêle à bois). Mais il est toujours difficile de prendre plusieurs douches consécutives. Il faut faire très attention quand on prévoit de se laver les cheveux, en général une fois le shampoing appliqué, l'eau devient glacée au mieux, ou ne coule plus du tout au pire. Cheveux propres ou rhum, il faut choisir.

Gokyo

 

L'eau est amenée par bidon, il faut mieux éviter de se laver les dents au robinet, choisir la bouteille d'eau minérales

 

Dzonghla

 

Un bon conseil à ceux qui auront le courage de me lire jusqu'au bout, emmenez des lingettes en grande quantité. La lingette est la garantie de la bonne humeur retrouvée. Elle débarbouille le matin, décrasse les mains avant et après les repas, est indispensable en cas de crise de "tourista". Donc soyez prévoyants !

 

Gokyo

 

Enfin, il existe la "serviette de porteur"

Serviette de porteur 

C'est une serviette multi usage : essuyer la sueur, protéger le front pendant le portage, s'essuyer les mains après la tsampa (bouillie d'orge qui se mange avec la main droite) et essuyer éventuellement la vaisselle du lodge. On la trouve dans différentes courleurs.

 

Je n'ai pas voulu brosser un tableau catastrophique et déprimant des commodités au Népal, plutôt amusant finalement pour les personnes, qui comme moi ont connu la cabane au fond du jardin. Il est vrai que la jeune génération peut avoir plus de mal à s'adapter... Quant à nous, nous sommes toujours vivants, en pleine forme, prêts à repartir là-bas.

 

 

Ajouter un commentaire :: Envoyer le lien
Mots clefs : toilettehygièneHimalayas
Qui suis-je ?
2007, l'année du Népal pour nous. Après quelques jours à Katmandou nous partons pour Luckla, les grands cols, Lacs de Gokyo et le camp de base de l'Everest.

Derniers articles

Un 180° d'exception
Le Trekking, de Lukla à Chhukhung
Le trekking, de Chhukhung au Camp de base de l'Everest
Trekking, le retour Thamé à Lukla via Namche Bazar
Le Trekking, de Lobuche à Thamé par les Grands cols
Hygiène & commodités au Népal
Namche Bazar, capitale du pays Sherpa
Le pays Sherpa

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Ma galerie photos
Archives
Ecrivez-moi

Rubriques

notre voyage
Préparation

voyage sur mesure Indonesie avec or’normes, le spécialiste du voyage sur mesure pour cette destination. Or’normes organise tous les circuits en vue de vous créer des expériences de voyage grâce à notre guide.

Amis

Menu